« L’art de la riposte verbale » ou comment aider les enfants victimes de moqueries à dire STOP!

Combien de fois êtes-vous restés sans voix face à une remarque désobligeante, un commentaire déplacé ? sur le moment vous fulminiez sans oser répondre, et c'est seulement le lendemain que vous vous disiez : "j'aurais dû répondre ça !"


Alors que pensez vous que nos enfants ressentent quand ils entendent : « Réponds-lui », « Arrête de réagir », « Défends toi ».

Lorsqu’ ils sont victimes de moqueries ou de harcèlement, ils aimeraient tant pouvoir le faire mais cette injonction du « Te laisse pas faire ! » est loin d’être facile et si ça l’était, d’ailleurs, ils n’en seraient pas là.


Avoir de la repartie n’est pas donnée à tout le monde. Certains tombent dedans quand ils sont petits, d’autres doivent apprendre. La plupart du temps un enfant harcelé reste figé, sans un mot et ne sait pas quoi répondre pour se défendre. Il dit timidement « arrête », ou alors il s’énerve, mais c’est précisément ce « arrête » ou cette réaction, qui incite les autres à continuer car cela n’engendre pas de conséquence et d’inconfort pour eux, au contraire.


C’est à ce stade que l’approche systémique et stratégique de Palo Alto se veut être différente sur la façon d’aborder les problématiques relationnelles dans la cour de l’école.

Cette approche repose sur la confiance en la personne et sa capacité à découvrir ses ressources et à co construire sa stratégie d’autodéfense, sur laquelle elle pourra s’appuyer. L’objectif est de provoquer un changement de posture de l’enfant victime, et de réussir à lui faire dire STOP, de manière plus affutée que ce qu’il a essayé jusqu’à présent.


Mais avant d’y arriver, mon travail de thérapeute consiste à re assurer l’enfant, lui redonner confiance en lui et en son estime de lui.

Accueillir avec bienveillance et sans jugement tout ce qu’il ressent, l’aider à traverser ses peurs et/ou valoriser son sentiment d’injustice et de colère, qui vont lui permettre de redresser la tête et se défendre, sont les premières étapes indispensables vers le chemin de la riposte et l’apaisement de la souffrance.

Dès que je le sens prêt, je peux alors commencer à booster sa répartie et co construire des flèches de défense.





Les flèches peuvent être assimilées à un art martial, celui de la riposte verbale. Celles-ci doivent être faites sur mesure car adaptées aux insultes et moqueries subies. Elles doivent se faire en réponse à l’attaque, et respecter quelques principes comme l’autodérision, la subtilité et doivent permettre de déstabiliser l’adversaire devant son public habituel.

Lorsque l’enfant victime sent que l’inconfort change de camp, le rapport de force bascule également. Une nouvelle étape est en marche… l’apaisement, et le retour de la confiance.


Si vous souhaitez en savoir plus sur mon approche ou si vous avez besoin d’aide, retrouvez toutes les informations sur www.therapies-meudon.fr